Choisir un nouveau matelas, un vrai casse-tête !

Que ce soit pour le remplacement de son propre matelas adulte ou pour l’achat très important du petit matelas de votre bébé, quand on commence à s’intéresser et à regarder de plus près les offres que proposent les acteurs du marché, le consommateur de nos jours est souvent vite noyé et totalement perdu devant la multitude de produits.

Pour s’y retrouver, et ainsi choisir en toute connaissance de cause le futur matelas de votre bébé, connaître et savoir identifier les critères majeurs est primordial.

Car vous le verrez dans cet article, il faudra parfois être persévérant pour arriver à trouver toutes les informations techniques dont nous avons besoin pour bien choisir.

Quelles dimensions choisir pour le matelas de votre bébé ?

Voici les deux dimensions principales qui vont s’offrir à vous lors de votre recherche :

La taille historique traditionnelle 60 x 120 :

  • Cette dimension convient dès la naissance, jusqu’à 2 ½ à 3 ans.

La taille pour un lit évolutif 70 x 140 :

  • Cette dimension convient là aussi dès la naissance, jusqu’à  6 à 7 ans. Cette dimension peut permettre d’évoluer dans le même lit évolutif en enlevant les barreaux ou de passer l’enfant dans les premières dimensions de lit cabane dès 2 ½, sans investir dans un autre matelas.

Quel est le premier critère à prendre en compte ?

L’élément essentiel, celui qui a le plus d’impact sur la qualité, la longévité et le confort du matelas de votre bébé, est sans aucun doute son noyau, le cœur, appelé souvent l’âme du matelas.

La qualité du matériau qui compose le noyau est primordiale. C’est lui qui va déterminer si nous nous trouvons devant un matelas basique, standard, de qualité supérieure, ou réellement premium.

Lors du choix du matelas, l’âme de celui-ci doit être étudiée pour favoriser l’aération et l’évacuation de l’humidité soit par des canaux de ventilation ou par la perforation intégrale.

Ne jamais tenir compte aussi de l’épaisseur totale du matelas fini, mais de l’épaisseur de son noyau, car si ce dernier est trop fin, il risque de très vite se détériorer et aura un impact négatif sur la longévité du matelas.

Nous vous conseillons une épaisseur de l’âme du matelas de 10 cm minimum (épaisseur hors tissus et garnissages), avec des découpes ou perforations qui optimisent ainsi la circulation de l’air au cœur du matelas.

Matelas en mousse polyuréthane et Latex

Faisons un zoom sur les deux principaux matériaux qui composent l’essentielle de l’offre des matelas bébés, la mousse polyuréthane (mousse traditionnelle et à mémoire de forme) et le Latex.

Cœur en mousse Polyuréthane

Le critère important qui détermine la qualité et la fiabilité d’une mousse est sans aucun doute celui de sa densité (kg/m3). Pour faire simple, plus la densité d’une mousse est importante, et plus celle-ci est de bonne qualité. Une densité supérieure améliore la longévité de la mousse, permet un meilleur maintien et soutien du corps en profondeur.

Voici les densités que vous pouvez retrouver dans les matelas bébé :

  • Mousse polyuréthane inférieure ou égale à 21 kg/m3 : mousse basique
  • Mousse polyuréthane entre 22 et 27 kg/m3 : mousse standard
  • Mousse polyuréthane supérieure à 28 kg/m3 : mousse qualité supérieure

Attention, on attribue souvent à tort à la densité le confort du matelas de votre bébé, et qu’il faudrait une densité comprise entre 20 et 22 kg/m3 !

Ceci est totalement faux, nous vous invitons à rechercher sur internet « densité d’une mousse », vous trouverez des petites vidéos, réalisées par des tapissiers et matelassiers professionnels expliquant très bien cette notion. La densité exprime uniquement la quantité de matière, et non le confort. La souplesse ou la fermeté d’une mousse dépend d’un indice de fermeté (kPa) indépendant de la densité.

Pour que votre enfant dorme sur une mousse de bonne qualité, nous vous conseillons de choisir si possible, une densité minimum de 26 kg/m3.

Cœur en Latex

Le latex est un matériau utilisé depuis longtemps dans le secteur de la literie. Ses points forts sont maintenant bien connus et ont été éprouvés par le temps.

Il procure naturellement un maintien de grande qualité, grâce à une très bonne élasticité et une parfaite fermeté en profondeur. Il offre également une répartition uniforme du poids du corps, idéal pour l’allégement des points de pression.

Ses nombreuses perforations ainsi que sa structure cellulaire ouverte le rendent extrêmement perméable à l’air, lui procurant une très bonne ventilation, ainsi qu’une parfaite évacuation de l’humidité.

Latex naturel ou synthétique ?

Attention ici de ne pas tomber dans la caricature, car il ne faut pas surtout pas opposer ces deux très bons matériaux aux propriétés remarquables.

Sur de nombreux points, notamment au niveau de l’élasticité et du confort, le latex naturel est supérieur, mais cela n’enlève en rien les qualités du latex synthétique.

Avec une élasticité supérieure au latex synthétique, le latex naturel est une matière idéale pour un accueil de matelas moelleux, tout en douceur.

Le principal défaut du latex réside essentiellement dans son coût d’achat élevé, c’est d’ailleurs pour cette raison que vous allez trouverez sur le marché, des matelas possédant des couches fines en latex, associés soit à de la mousse polyuréthane ou parfois également à des fibres de coco.

Vous l’aurez compris, ces associations existent principalement pour avoir un meilleur positionnement prix, parfois au détriment du confort du matelas.

Nous vous conseillons pour un bon confort en profondeur et un bon dynamisme du matelas de votre bébé, un cœur composé intégralement en latex.

Et la “mousse à mémoire de forme”, c’est quoi ?

De son vrai nom, la mousse viscoélastique, fait partie de la famille des mousses polyuréthanes. La principale différence entre ce matériau et les mousses traditionnelles se trouve dans sa faible réactivité. Celui-ci est extrêmement peu dynamique, peu élastique et bénéficie d’un accueil très doux.

Ces particularités lui ont d’ailleurs valu le surnom très répandu de “mousse à mémoire de forme“ dû à son retour en position initiale très lent.

Ce matériau apporte une réelle plus-value de confort, et améliore nettement la qualité du sommeil, notamment grâce à ces arguments d’allégement des points de pressions qui ne sont plus à démontrer.

Ce matériau à très vite inondé le secteur de la literie, mais a montré au fil du temps une faiblesse au niveau de l’évacuation de la chaleur du corps. C’est pour cette raison, que les dernières générations de mousses viscoélastiques, ont essayé de gommer la faiblesse des premières générations, en incorporant dans la matière de nouvelles matières ou des particules aux propriétés « thermorégulantes ».

Nous vous conseillons de favoriser les dernières générations de mousse à mémoire de forme et une épaisseur d’au moins 2 cm en accueil du matelas, pour que ce matériau puisse s’exprimer pleinement et apporter des bénéfices réels.

Garnissages et tissus du matelas, l’arbre qui cache la forêt !

Nous n’allons pas vous énumérer toutes les possibilités et variétés de tissus ou de garnissage qui vous sont proposés, surtout que la majorité des fabricants attirent votre attention sur ce point, afin de vous faire oublier le reste.

Le tissu qui recouvre votre matelas est important, bien sûr, mais ne surévaluons pas non plus son impact et son importance, il est simplement fait pour recouvrir dans de bonnes conditions et de manière respirante le cœur du matelas.

Il est important de savoir que si le cœur du matelas n’a pas été pensé et conçu pour optimiser une bonne ventilation et circulation de l’air, ce n’est pas le coutil à lui tout seul qui va y remédier !

Coutil déhoussable et lavable facilement en machine

Le principal souci avec les matelas non déhoussables vient du fait que les fabricants qui mettent ce type de matelas sur le marché ont tendance, certainement dans un souci d’hygiène, à utiliser des tissus traités antiacariens, bactériens, etc.

Inutile de vous confirmer que pour les bébés et les nourrissons, ce type de traitement n’est pas du tout recommandé, et ce sont bien les matelas non déhoussables qui en sont le plus pourvu !

Les avantages des matelas déhoussables sont largement plébiscités de nos jours, et ne sont plus à démontrer. On peut surtout souligner l’aspect hygiénique de celui-ci, surtout si vous pouvez le laver vous-même en machine à 60°C.

Un point important, la majeure partie des acariens, bactéries et autres « saletés » qui peuvent se trouver en surface d’un matelas, sont éradiqués seulement à partir de 57°C. Attention donc, si ce point est important pour vous, il faut bien regarder ce détail sur la fiche technique du matelas, car beaucoup de coutil de matelas se lave seulement à 30°C.

Nous vous conseillons si possible, un matelas déhoussable et lavable en machine chez vous, et qui puisse accepter de se laver à 60°C (attention, quasiment l’intégralité des coutils ne supporte pas le sèche-linge).

Conclusion

Bien souvent délaissé et pris de vitesse par de nombreux produits plus superficiels et nettement moins indispensables au bon développement de votre enfant, les matelas bébés manquent encore incontestablement de considération.

En sachant que votre enfant va passer en moyenne 60 % de son temps à dormir durant ses trois premières années de vie et que son matelas est le produit qu’il va le plus utilisé pendant cette période, nous ne pouvons que vous conseiller de prendre le temps de chercher et d’étudier attentivement le marché et son matelas, car celui-ci aura un réel impact sur la qualité de son sommeil, et par ricochet, du vôtre également !